FRENESIE

Quand dans l’approche du sommeil
Ton corps du mien s’empare.

Quand ma bouche aperçoit tes lèvres
et de ta tiédeur ma peau s’imprègne.

Quand tes bras m’enferment
et les portes du délire s’ouvrent.

Quand la frénésie s’envole
et un soupir à l’infini nous attire.

C’est parce que dans une rude vague
Une mélodie d’amour nous attend.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s