VIEUX SOUVENIR

Vieux souvenir,
Que de promesses oubliées tu surgis.
Arrivant tu m’as dit : j’ai froid
Et ma chaleur je t’ai donné

Ensuite tu m’as dit :
J’ai faim d’amour
Et mon corps je t’ai offert.

Alors, sans peine tu m’as dit :
J’ai sommeil
Et dans mon lit je t’ai installé.

Le souvenir s’est endormi.

Je t’ai soigné
Mais les blessures endormies
ne cicatrisent jamais.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s