SOLITUDE

Comme si tu connaissais ma tristesse
Taciturne et silencieuse, à l’imprévu tu arrives
Et dans mon cœur ta propre vie tu construis,
Changeant à ta guise ma peine en solitude.

Compagne de mes interminables nuits,
Amie de mon errance et de mon amertume,
Sourire je te vois quand mes peurs arrivent
Et me caresser quand mes larmes coulent.

Si ma propre vie tu as pris
Et dans mon cœur tu habites,
Dis-moi Solitude,
Si je pourrai encore t’aimer.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s