SOLEDAD

Como si conocieras mi tristeza,
Taciturna y silenciosa, al improvisto llegas
Y en mi corazón tu propia vida construyes
Trocando a tu antojo, pena en soledad.

Compañera de mis interminables noches,
Amiga de mi deambular y  mi amargura,
Sonreír te veo cuando mis miedos llegan,
Y acariciarme cuando mis lágrimas brotan.

Si mi propia vida has tomado
Y en mi corazón habitas,
Dime Soledad,
Si podré amarte todavía.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s