DES CHEMINS

En ouvrant des chemins j’épuiserai mes pas.
Et je la trouverai là-bas, toujours là-bas,
La vie.

Vie qui ardente palpite
Désirs qui embrasent mon cœur.

En ouvrant des chemins j’épuiserai mes pas.
Et je la trouverai là bas, toujours là bas
La mort.

Mort qui lente palpite
Qui féroce attrape mon cœur.

Vie qui s’ attachée à mon être,
Vie qui touche mon esprit.
Mort qui touche mon esprit,
Mort qui s’attache à mon être.

En ouvrant les chemins,
Je les trouverai là-bas, toujours là-bas,
Quand j’épuiserai mes pas.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s