COUPLETS D’AMOUR

Quand une nuit dévient infinie
Un de tes baisers me suffit
Pour me consumer dans l’ardeur de ta bouche,
Qui m’enivré et jusqu’à la mort me porte,
Là où se perçoivent  des couplets d’amour.

Quand la  fièvre rend infinie la nuit
Une seule de tes caresses me suffit
Qui en descendant lente dans mon dos
Me donne le délire qui jusqu’à la mort me porte
Là où se perçoivent des couplets d’amour.

Je t’embrasserai à nouveau, je t’embrasserai,
Je te sentirai à nouveau, je te sentirai
Pour rendre alors, la nuit infinie
Et avec toi, arriver jusqu’à la mort,
Là, où se perçoivent des couplets d’amour. 

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s