COMME DES AVEUGLES

A connaître nos corps nous avons appris
Comme des aveugles palpant avec ses mains
Et sans appréhension, ni regrets, ni fatigue,
A la passion nous nous sommes abandonnés

Comme des aveugles, le instants nous avons palpé,
Retardé les secondes et dans l’ombre voyagé.
Les délires ont affleurés, les secrets se sont brisés
Et peu à peu a disparu le temps.  

Nous sommes alors, deux corps entrelacés
Qui émerveillés, comme des aveugles palpent
Le plaisir, la paix et l’enchantement
Qui nous a donné un moment d’amour
.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s