UN AUTRE ENDROIT

Arbre, que dans la terre des arbres tu es né
Qui tant des rencontres tu as abrité,
Qui tant de caresses et de baisers tu as cachés.

Arbre témoin, gardian adroit
Des rêves secrets, des plaisirs interdits,
Qui as donné de l’ombre et du silence à l’amour.

Mais les temps se renversent
Les amours qui expulsés s’enfuient
Regardent leur abri détruire.

Arbre, ta terre tu ne peux pas garder. 
Tu pleures ta peine, la mort est la vérité,
Mais peut-être, dans un autre endroit
,
Un jour tu renaîtras.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s