LES ANNES

L’aube malicieuse se montre
Et à la fenêtre sa tiédeur se fascine
Face a nos corps enlacés de tendresse
Et l’enchantement qui nous fait rêver.

Notre lit d’amour a été témoin
Des nos instants sublimes
Des jours qui les corps ont vieilli
De la jouissance et la passion
Qui nous avons encore gardées.

Chargé d’affection a été notre vie,
Sans décliner la jeunesse, sans la gaspiller,
Et  allongeant de nos forces le temps,
Sans jugement ni crainte, sans abandonner.

Prendre soin de choses simples, c’est aimer.
Veiller sur les souvenirs
C’est chaque jour, s’éprendre à nouveau.

(Septembre 2019 – modifié)

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s