SOSIEGO

No fueron heridas
Que el silencio rompieron
Ni suspiros
Que a la mañana lastimaron.

No fueron temores
Que las noches soñaron
Ni deseos
Que solitarios lloraron.

Fue un recuerdo
Más cálido que tibio,
Un amor
Más distante que cercano.

Pero fueron días de dicha,
más que de descontento,
Una historia
Que el tiempo en sosiego convirtió
y un regalo al corazón ofreció.

Contrat Creative Commons

Ce(tte) création est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s