PEUT-ÊTRE UN POEME

Errantes, insensées étaient mes idées,
Labeur a été de les recueillir,
Il fallut toucher les tourments
Réfugies dans mon cœur fatigué.

Mes songes deviennent inquiétude,
Croire en moi es certes une chimère
Quand  je sens mes mots qui sombrent
Dans l’absurde vide de l’oubli.

J’ai peur de parler,
D’écrire seulement pour pleurer,
De ma vie pas à pas abandonner
Au rythme lent de mes peines.

Je changerai même mes illusions
Contre une seule page en blanc
Qui rassemble ma voix,
Mes frases et mes larmes.
Peut-être, deviendront-elles un poème.

Contrat Creative Commons

Ce(tte) création est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s