RALLONGER LE TEMPS

Le temps est resté en silence
Il a étouffé mes rêves, troublé mon esprit,
Et imposé la peur à l’inconnu
Qui peu à peu est devenu mon ami.

Je voudrais m’enfuir de l’étrange
De l’équivoque, du délire
Du silence qui brise ma paix
De la mélancolie qui me donne asile.

Je donnerais ma confusion, ma passion,
La nudité de mon âme, de mon corps
Pour entendre encore le passage des jours,
Pour essayer de rallonger le temps


Contrat Creative Commons

Ce(tte) création est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s