QUAND LA LUNE A SOURI

Une nuit, quand la lune a souri
Désireux, passionné
Mon corps tu as parcouru,
Puis tu as disparu
En voyant apparaître le soleil.

Demander pour toi, serait vain,
Le monde ne t’a pas vu passer.

Tu as été comme l’éclaire
Qui a déchaîné mon désir,
Une tempête, un vertige,
Une attente que dans ma vie est restée.

Et en vain j’ai demandé pour toi
Parce que le monde ne t’a pas vu passer.

Contrat Creative Commons



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s