LA TERRE DES ARBRES

Dans la terre des arbres tu es né.
Sage gardien de secrets
Combien de passions tu as abrité.

Témoin adroit tu as été
De rencontres fugueuses
Et désirs fugaces,
Des rêves naïfs
Et tristes adieux.

Mais le temps se renverse,
Les amours fuient,
Des bruits stridents
Détruisent tes branches.

Tu es en trop
Et ta beauté n’est rien.
Ton tronc érigé
Par la mort est appelé.

L’ombre ironique sera
Qui cachera
La terre des arbres

Mais dans autre endroit
Un arbre renaitra.


CC-by-nc-nd

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s