QU’UN SILENCE

L’art en bord d’eau Visite Gustav Klimt d’or et de couleurs

Il n’y aura pas de nuit pour ma lune
Ni ciel pour garder mes rêves,
Il n’y aura pas de mer pour recevoir mes larmes
Ni chemins pour cacher ma fugue

Il n’y aura pas de pénombre qui ferme mes yeux
Ni brise qui recueille mes soupirs,
Il n’y aura pas de minutes qui comblent mon temps
Ni une raison simple pour garder la vie

Parce que j’ai eu besoin de tout te donner
De sentir ton cœur battre à côté du mien
De t’avoir près de moi pour t’aimer encor

Il n’y avait pas d’excuse pour partir
Sans attachement ni reproche ni attention
Tu as laissé qu’un silence qui dépasse
Et un cri sourd que tu n’as pas pu écouter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s