AU SOLEIL ET A L’AIR

Je suis comme attachée à l’existence
Avec ce dont je me souviens
Et ce que j’ai oublié,
Avec ce que j’ai senti
Et ce que j’ai espéré.

Je suis comme retenue
Par le soleil et par l’air
Aussi épuisés qu’ils puissent être
De me suivre sur les chemins de la vie.

Sans doute que les minutes
Ont été des années
Et les lendemains
Toujours identiques.

C’est le temps,
Que je n’ai pas vu passer
Mais, ses bribes ont laissé échapper
Des mots avec un goût de rêve
Qui sont sortis au soleil et à l’air
Pour se montrer,
Et ne pas vieillir.